Paulhaguet33.JPGIl faut remonter en 1882 pour connaitre les origines de la Fanfare devenue depuis Harmonie de Paulhaguet. C'est M. Francisquini, Corse d'origine, et musicien à ses heures qui mit au monde cette vieille dame. C'est à cette époque que la première bannière fut offerte à la Fanfare par les habitants de Paulhaguet.

M. Dutrévis et le Père Mallet lui succédèrent et dans ses rangs un jeune musicien, Louis Bénier, pointait déjà le bout de son "Alto". Puis ce fut la première guerre mondiale et les musiciens laissèrent leurs instruments sur le quai de la gare, pour prendre le fusil.

En 1925, une tentative de renouveau fut lancée par un vicaire, l'abbé Vaysset, et c'est en 1929 que M. Bastard prit la direction. M. Blazy lui succèdera jusqu'en 1936, où Louis Bénier prend la direction. En 1939, de nouvelles hostilités interrompent toute activité jusqu'en 1945, année où la musique, le canon s'étant tu, peut reprendre ses droits.

En 1950, 45 exécutants défilent dans nos rues. En 1958, la maladie oblige Louis Bénier à se retirer et M. Grenier en 1958, puis J. Echaubard lui succèdent.

Paulhaguet50.JPG

C'est à cette époque que M. Olivain prend la présidence, M. Mallet la trésorerie et le secrétariat. M. Bénier est à nouveau chef de musique et forme un pupitre de clarinettes. En mai 1977, M Olivain étant décédé, Mr Bénier malade, un nouveau bureau est créé MM. Tavernier, Varenne, Belin et Facy., D Echaubard s'occupe de la direction secondé par A. Varenne, depuis 1976.

Paulhaguet70.JPG

Depuis la Sainte Cécile 1977, L. Bénier peut reprendre la direction et les cours de solfège. La société alors progresse rapidement jusqu'au festival de 1980 qui connut un immense succès. En 1980, après le décès de A. Varenne, un nouveau bureau est formé. Roland Belin devient président, Mme Roux vice-présidente, M. Régnier trésorier et D. Echaubard secrétaire.